Guatemala, atitlan - 21 mars 2002
"Fabuleux mariage des lacs et des volcans"

> Une route perchée dans les hauteurs du Guatemala
Cliquez sur les photos pour les agrandir


Le passage de frontière
Notre arrivée au Guatemala se fera par un petit poste frontière perdu dans les hauts sommets Guatémaltèques. Aucune difficulté particulière. Nous nous acquittons des droits d'entrées de chacun et du permis d'importation temporaire de notre véhicule. Nous changeons dans la rue nos derniers pesos Mexicains par des Quetzals (monnaie locale) et prenons la route. Globalement en bonne état, mise a part quelques tronçons, celle-ci est parfois grignotée par des éboulements impressionnants causés par les fortes précipitations de la saison pluvieuse. Nous nous arrêterons à Huehuetenango, ville étape typique pour une nuit de repos avant de repartir a l'aube pour Atitlan.

Une route impressionnante
Levés aux premiers rayons du soleil, quatre heures de route nous attendent. Au menu, un cocktail très riche : montées, descentes, virages serrés, paysages hallucinants, où alternent fraîcheur et chaleur selon l'altitude, brouillard intense et villages indigènes. Une ultime descente, celle-ci plus vertigineuse que les précédentes, et nous voilà sur les bords du lac Atitlan, à Panajachel.
> Des scènes de marché traditionnelles
Cliquez sur les photos pour les agrandir
La magie du lieu est absente
Le lac et les trois volcans qui le bordent ont été engloutis par les nuages, plongeant le site dans la grisaille la plus totale. L'endroit parait ainsi d'une grande banalité, sans grand intérêt, déconcertant. Nous passerons une nuit, rien de plus, à espérer que le lever du soleil sera grandiose.

Un hôtel peu ordinaire
Nous optons tous pour un camping, chères retrouvailles avec nos bons vieux hamacs délaissés depuis plus d'une semaine au fond de la voiture. Négocié pour une poignée de Quetzal, l'endroit où nous avons choisi de passer la nuit est en réalité le jardin d'un hôtel piscine luxueux, placé au bord du lac. Pour ainsi dire, nous nous retrouvons les pieds dans l'eau. Ce site se révélera par la suite être probablement l'un des meilleurs points de vue que l'on puisse avoir de toute la ville.

Un spectacle nous attends au réveil
Réveillés a l'aube, les yeux entre ouverts, à l'affût d'une agréable surprise, l'épais lit de nuages semble avoir quasiment disparu pour laisser place a un brouillard tout aussi indésirable. Il est 6h00 du matin. Le temps de faire bouillir un peu d'eau, d'avaler un thé et les sommets de nos trois volcans " protagonistes " tant attendus, émergent progressivement du brouillard, par leur grandeur. Le combat est gagné. Quelques minutes plus tard, le soleil, absent jusque là, termine son ascension de derrière les montagnes pour braquer toute son intensité lumineuse sur les 3 majestueux volcans. Les crevasses son magnifiques, la couleur bleue de l'eau du lac est intense. Le spectacle est magnifique.
> Des paysages d'une rare beauté
Cliquez sur les photos pour les agrandir


copyright © surforange 2002. Email